eReservation UNTIS
Menu

Ouverture du nouveau Lycée technique pour professions de santé Bascharage

 

Préface

Depuis des décennies, le secteur des professions de santé est en plein essor et le nombre d’élèves qui s’intéressent à une formation dans ce domaine en évolution permanente.

Ainsi, un agrandissement allant de pair avec une rénovation du lycée pour professions de santé à Bascharage s’est avéré indispensable. Le défi du projet était de garantir un fonctionnement continu du lycée pendant la période de chantier. Par conséquent, un travail en deux phases s’imposa.

En premier lieu, la ferme située à côté de l’ancien bâtiment a été rénovée et une construction modulaire réalisée. Par la suite, une partie du bâtiment a été détruite pour faire place à une nouvelle aile plus grande. Parallèlement, la partie restante de l’ancien bâtiment a été complètement rénovée. L’ensemble du site porte le nom de Claus Cito, sculpteur luxembourgeois né à Bascharage et connu pour sa sculpture de la « Gëlle Fra ».

Comme pour tous les bâtiments construits par l’État, un grand soin a été porté par l’Administration des bâtiments publics, maître d’ouvrage, à l’étude thermique et l’impact environnemental. Pour ce faire, une isolation importante de l’enveloppe du bâtiment et une protection solaire efficace complétée par l’installation de panneaux solaires photovoltaïques sur la toiture verte ainsi que la récupération des eaux de pluies témoignent de la volonté du Gouvernement de s’engager résolument dans la voie des énergies renouvelables.

Par ailleurs, il me tient à cœur de soulever que la durée d’exécution du chantier n’a pas excédé trois ans et que les délais prévus ont été respectés parfaitement, malgré les aléas d’un fonctionnement journalier normal du lycée. Le budget prévisionnel de 22 000 000 € ttc a pu être revu à la baisse de quelques  pour cent, comme pour bon nombre des chantiers récemment achevés par les administrations de l’État.

 

Historique 

Suite à l’évolution croissante du nombre d’élèves dans le secteur des professions de santé, un agrandissement du lycée existant à Bascharage est devenu nécessaire. Afin de garder en service le lycée pendant cette période, le projet a dû être scindé en deux phases.

Une première phase du projet consistait dans la rénovation complète d’une ancienne ferme située au centre de Bascharage et la construction d’une structure modulaire afin de pouvoir garantir le bon fonctionnement du lycée pendant les travaux de rénovation et d’agrandissement.

Pendant la deuxième phase, une partie vétuste du bâtiment principal situé sur le site dit « CITO » a été démolie, ce qui a permis d’agrandir la nouvelle reconstruction. En parallèle, l’ancienne partie de ce bâtiment a été rénovée.

 

Implantation et concept urbanistique

Le lycée est implanté au centre de la Commune de Bascharage sur un site de 78 ares qui se compose de deux parties.

La première partie constitue une ancienne ferme située sur une parcelle à 50 mètres du bâtiment principal au-delà de la rue de l’Eglise, en direction de Hautcharage.

La deuxième partie, le bâtiment scolaire principal dit « CITO » est située vis-à-vis de la mairie, entre la rue de l’école et la rue de l’Eglise.

Une nouvelle aile s’implante dans la prolongation des anciens bâtiments, le long de la rue de l’école.

Entre ces deux parties se situent les cours de récréation ouvertes aux élèves ainsi qu’aux habitants de la Commune. La construction de la nouvelle aile ainsi que la réorganisation des accès vers le lycée, ont mené à développer de nouvelles zones d’accès  à partir des trottoirs et voiries publiques.

La réalisation de ces nouveaux accès a pour effet que le muret et les garde-corps existants ont été enlevés et remplacés par de larges surfaces aménagées en escaliers offrant un accès ouvert vers la cour du lycée.

 

Concept architectural

Pour ce projet qui constitue une belle opportunité d’intégration et de revalorisation du tissu urbain existant, les espaces extérieurs s’ouvrent vers la Commune à travers un cheminement continu accessible aussi bien aux étudiants qu’aux habitants. Le bâtiment se compose de deux volumes joints, l’un rénové, l’autre neuf. Les salles d’enseignement destinées à la formation du personnel de soin se diffèrent sensiblement des salles d’enseignement classique. La présence de lits d’hôpital, de laboratoires, de cuisines, etc., compose une multitude d’espaces spécifiques, répartis de part et d’autre d’un couloir médian.

Il en résulte un non alignement des éléments de façade. L’homogénéité de l’ensemble se retrouve par la combinaison modulaire des éléments de fenêtre, alternant un caillebotis destiné à la ventilation naturelle et un volume de verre fixe de grandes dimensions pour l’apport en lumière naturelle.

Un effort particulier a été réalisé dans la gestion de la lumière naturelle en favorisant les teintes claires. Ce bâtiment en ‘chemise blanche’ plonge dans l’ambiance du métier en cours d’apprentissage. Comme pour tous les bâtiments contemporains, un grand soin a été porté à l’étude thermique, aux consommations futures et à l’impact environnemental.

 

Programme de construction

Le programme de construction se compose de deux bâtiments afin de pouvoir répondre aux besoins d’un lycée pour professions de santé avec une capacité de 430 élèves et comprend notamment les éléments suivants :

Bâtiment « Ferme »

  • Restaurant scolaire à 45 places
  • Cuisine de distribution
  • Bureaux pour services auxiliaires, locaux pour visites médicales
  • Parking à 48 emplacements

 

Bâtiment « Cito »

  • 18 salles de classes
  • 6 salles d’enseignement clinique
  • 3 laboratoires
  • 1 salle polyvalente (capacité entre 110 et 250 personnes suivant utilisation)
  • 1 bibliothèque

 

Dates-clés

Début des travaux
de l’annexe « Ferme » :                        septembre 2012

Début des travaux
pour les classes modulaires :               décembre 2012

Déménagement du Lycée
dans la structure provisoire :               mai 2013

Début des travaux
du bâtiment « CITO » :                         septembre 2013

Mise en service
de l’annexe « Ferme » :                        septembre 2014

Mise en service du lycée
dans les nouveaux locaux :          septembre 2015

 

 

Chiffres-clés

Surfaces nettes

Bâtiment « Ferme » :                            550 m2
Bâtiments « CITO » :                           5 250 m2
Total :                                              5 800 m2

Surfaces brutes

Bâtiment « Ferme » :                            800 m2
Bâtiments « CITO » :                           6 300 m2
Total :                                              7 100 m2

Volumes
Bâtiment « ferme » :                            2 600 m3
Bâtiments « CITO » :                           26 000 m3
Total :                                             28 600 m3

 

Coût total :         22 000 000 € T.T.C.

 

 

Maître d’ouvrage

Ministère du Développement durable et des Infrastructures

Département des travaux publics

Administration des bâtiments publics

 

 

 

Go to top